Comprendre la Grotte

Archéologie

La Grotte de Han: un site archéologique majeur

C’est en 1902, suite à une découverte fortuite, que les premières fouilles archéologiques furent entreprises dans la Grotte de Han. Leur auteur, Edouard de Pierpont, reconnut en plusieurs endroits de la caverne différents niveaux d’occupation humaine qui livrèrent des vestiges allant de l’âge de la pierre à l’époque romaine.

En 1959, Paul Cornet, technicien à la grotte, remarque la présence d’ossements et de fragments de poterie au sommet du talus d’argile qui borde la Lesse souterraine à proximité du Trou de Han. Il en parle à Marc Jasinski, plongeur-spéléologue, et tous deux arrivent à la même conclusion: la berge ayant été erodée par la rivière les objets qui s’y trouvaient ont dû tomber dans l’eau.

Dès le week-end suivant le fond de la rivière est exploré en plongée et le résultat dépasse toutes les espérances: il remonte à la surface des vestiges allant de la fin de l’âge de la pierre aux temps modernes.

C’est en 1963 que les fouilles commencent de façon systématique. Sous la conduite de Marc Jasinski puis d’Albert Henin, conservateur du Musée du Monde Souterrain de 1971 à 1981, ce sont des centaines d’objets qui sont mis au jour. Cinquante ans plus tard les fouilles sont toujours en cours sous la conduite du Centre de Recherches Archéologiques Fluviales (C.R.A.F.).

Les premières traces évidentes de la présence humaine dans la grotte remontent au Néolithique final, vers 2000 avant notre ère. Cet âge de la “pierre polie” est marqué par la sédentarisation des populations: l’agriculture voit le jour et les chasseurs-cueilleurs forment les premières communautés villageoises. Les vestiges découverts sont nombreux: haches et outils en silex, outils en bois de cervidés, éléments de parure: dents d’animaux et galets perforés,...

épingles

L’Age du Bronze final, vers 1200 à 750 avant J.-C., est sans aucun doute la période la mieux représentée à Han. La quantité et la richesse des trouvailles font de Han un des sites les plus importants d’Europe occidentale pour cette période. Pointes de lances, épées, haches (dont une a conservé son manche en bois), épingles (plus de deux cents!), couteaux, rasoirs et outils en bronze mais aussi des éléments de parure dont le célèbre collier formé de six disques en or.

Célèbre collier formé de 4 disques en or

Les populations de l’Age du Fer et l’époque romaine ont également laissé des traces de leur passage dans la grotte. Parmi les nombreux vestiges découverts citons un volet d’un diplôme militaire romain, décerné par l’empereur Trajan le 19 janvier de l’an 108.

D’autres découvertes permettent encore de suivre la présence de l’homme dans la caverne du Moyen Age aux temps modernes.

La fonction de la caverne a très certainement évolué au fil du temps. Lieu de refuge, sanctuaire, repaire de brigands... les études archéologiques en cours et les fouilles qui continuent à être menées dans la grotte tentent de percer peu à peu le mystérieux et riche passé de la Grotte de Han.