Les animaux

L'âne du Poitou

L'anesse du Poitou et son jeune quelques heures après sa naissance

Sans connaître avec précision les origines de la race asine du Poitou, les données historiques connues montrent bien le caractère toujours confidentiel de cet élevage. Cet âne si particulier ne s'est jamais développé ailleurs que dans le Poitou, dans le département des Deux-Sèvres.
Il est sans conteste le plus grand des ânes, mesurant au garrot 1,50 m environ et parfois plus. Il a une robe baie brune aux longs poils, sans bande cruciale. Cette robe ressemble à un manteau bourru et irrégulier tel un vêtement en loques. Son air un peu hirsute est donc normal. Son poids varie de 350 à 450 kg.

De tempérament lymphatique et avec des aplombs en général assez mauvais, cet âne n'est guère utilisé pour le travail. Il tire toute sa valeur de son rôle de reproducteur, notamment pour la production de mulets. Le nombre d'ânesses et de baudets (mâles) est cependant très réduit.

Le service des Haras du Ministère français de l'agriculture a lancé un processus de conservation de l'âne du Poitou ainsi qu'une opération de relance de son élevage. Ainsi, pour sauver cette race , un programme a été mis en place avec identification des animaux et création d'une asinerie expérimentale. Dans ce but, le Parc Animalier du Domaine des Grottes de Han accueille quelques spécimens de cette espèce.