Les animaux

Le renard polaire

Depuis 2018, trois jeunes renards polaires sont installés confortablement au Domaine des Grottes de Han. Il s'agit de Jackson et Tjarek, deux mâles, et de Speedy, une femelle.

Les trois canidés sont nés le 10 mai 2018 au Parc Zoologique de Lille et sont arrivés à Han-su-Lesse le 27 septembre de la même année. Ils sont très curieux et joueurs ! Depuis leur arrivée, ils passent leurs journées à explorer leur nouveau terrain de vie, à jouer et à observer les visiteurs. L'enclos des trois jeunes renards se situe en contrebas de la magnifique balade à la cime des arbres, la Canopée, que vous croiserez sur le Sentier pédestre, dans le haut du Parc.

Renard polaire

Un renard pas comme les autres

Le renard polaire pèse environ 5 kg et sa taille peut aller de 50 centimètres jusqu'à 1 mètre ! Cousin du renard roux, le renard polaire présente des similitudes avec celui-ci mais aussi des différences : les oreilles du renard polaire sont plus petites et son museau plus court.

Grâce à sa fourrure, le renard polaire est adapté pour vivre dans le grand froid mais il peut également s'acclimater lorsque les températures sont plus élevées. En hiver, son pelage blanc lui permet de se fondre dans le décor neigeux. En fonction des saisons, celui-ci peut changer de couleur. En été, par exemple, son pelage peut aller jusqu'au brun foncé !

Renard polaire

Lorsqu'il dort, sa longue queue lui permet de recouvrir son museau et ses pattes. Il possède également une ouïe très fine ainsi qu'un odorat particulièrement bien développé : il est capable de repérer des proies cachées sous la neige. Tout comme son odorat, l'endurance dont fait preuve le renard polaire est remarquable. Il peut, en effet, parcourir des centaines de kilomètres à la recherche de nourriture !

Actuellement présent dans l'ensemble de l'Arctique et en Scandinavie, le canidé vit en bande même si, parfois, certains vivent en solitaire. À chaque portée, la femelle peut mettre au monde de 8 à 11 renardeaux, aveugles à leur naissance. L'éducation des petits se fait à la fois par la femelle et par le mâle.

Le réchauffement climatique a tendance à réduire l'habitat naturel du renard polaire et à y favoriser l'apparition du renard roux qui peut s'avérer être un prédateur potentiel pour son cousin. Ce qui représente une réelle menace pour cette espèce !