News

A la pêche aux …. anguilles !

01/12/2014

Les habitués de la sortie de la Grotte auront sans doute remarqué la présence de scientifiques de l’université de Namur équipés d’un véritable cabinet vétérinaire ambulant et relevant les nasses qu’ils avaient déposées quelques jours plus tôt à la sortie de la Grotte.

L'anguille vient d'être capturée il faut maintenant l'endormir

Le but de cette démarche n’était, bien entendu, pas de capturer les anguilles pour les cuisiner lors des réveillons des fêtes de fin d’année. Il s’agissait, en fait, d’étudier cette espèce menacée, son milieu de vie afin de formuler des recommandations pour protéger et conserver au mieux l’espèce. C’était aussi l’occasion pour les scientifiques d’inventorier la population.

Prise de sang

Endormies à l’aide d’un produit tout à fait naturel ; de l’huile de clou de girofle. Les anguilles ont ensuite passé toute une série d’examens : prise de sang, mesures, longueur, circonférence, diamètre de leurs yeux, poids. Après une prise de sang, les anguilles ont été pucées avant de pouvoir être relâchées en toute sécurité.

L'anguille est pucée

Deux anguilles ont pu être étudiées et, malheureusement, les résultats sont, de l’avis de l’équipe de scientifiques « assez décevants » sans doute à cause de la température de la Lesse, très basse à cette époque de l’année. Mais qu’à cela ne tienne les scientifiques sont prêts à revenir au printemps reposer leurs filets.

Différentes mesures sont prises