News

Bisons into the wild

09/06/2015

Ce mercredi 10 juin 2015, 6 bisons quitteront la Réserve du Domaine des Grottes de Han pour rejoindre leur milieu naturel en Roumanie et ainsi renforcer le troupeau créé l'an dernier.

C’est la plus grande opération de réintroduction de bison en liberté jamais réalisée. Le Domaine des Grottes de Han est fier et très heureux d’y participer activement. 

Bison

L’objectif du programme : réintroduire - d’ici 2024 - un troupeau de 300 bisons dans les Carpates méridionales.
Pour ce projet, le Domaine des Grottes de Han ainsi que d’autres Réserves naturelles européennes collaborent avec Joep Van de Vlasakker (de Flaxfield Nature Consultancy). Des partenaires prestigieux comme le WWF et Rewilding Europe font également partie intégrante du projet. 

Ce 13 juin 2015, 18 bisons dont 6 du Domaines des Grottes de Han, rejoindront les Carpates méridionales dans une zone d’acclimatation puis progressivement réintroduits sur le site Natura 2000 des montagnes de Tarcu, s’étendant sur près de 59.000 hectares.
 

Il y a un an, 17 bisons - dont 2 en provenance des Grottes de Han - ont déjà été réintroduit dans cette zone. Ceux-ci se sont adaptés avec succès. Ils sont aujourd’hui prêts à vivre à l'état sauvage. Le 13 Juin, ils seront les premiers bisons d'Europe à errer librement dans les Carpates méridionales depuis plus de 200 ans. Ce sera également le premier groupe aussi important à être relâché.
 
Ce 13 juin 2015 ne sera pas seulement un grand événement local. C’est aussi un moment unique pour la conservation du bison européen.

Bison - retour à l'état sauvage

Pourquoi réintroduire le bison dans les Carpates ?

  • Car bien que ce soit le plus grand mammifère terrestre sauvage d’Europe, l’espèce est extrêmement menacée.
  • Car leur mode de vie, de déplacement et d’alimentation aident à l’amélioration et à la diversification du milieu naturel dans lequel ils sont implantés.
  • Car leur arrivée va booster l’économie régionale. Elle permet aux populations locales de diversifier leurs activités, notamment par le développement de projets écotouristiques (hébergements, circuits-découverte,...).

Une espèce en péril

Jusqu’au Moyen-Age, le bison d'Europe était très répandu sur tout le continent européen. Leur disparition - après la Première Guerre Mondiale - est principalement due à la chasse humaine et à la régression de ses habitats, concurrencés par l'agriculture.
À la fin des années 1920, les seuls bisons d'Europe encore en vie (54, dont 29 mâles et 25 femelles) ne survivaient plus qu'en captivité.
Aujourd’hui, on compte un peu plus de 3000 individus sauvages dans le monde. Le bison européen est ainsi plus rare à l’état sauvage que le rhinocéros noir en Afrique !

Le Domaine des Grottes de Han et les programmes de réintroduction

Depuis sa création, le Domaine a toujours veillé à allier « émerveillement » et « préservation de l’environnement et des animaux de nos régions ». La réintroduction d’espèces menacées fait donc partie intégrante de ses missions.
Depuis plus de 15 ans, la collaboration entre le Domaine et Flaxfield Nature Consultancy a permis de réintroduire dans plusieurs pays des aurochs, des tarpans, des bisons d’Europe et des chevaux de Przewalski.
La Réserve est aujourd’hui un endroit de prédilection pour l’élevage et la préparation de grands herbivores à la réintroduction dans la nature.