News

Première naissance en Belgique depuis la Préhistoire

10/04/2017

Après deux mois passés auprès de sa mère, à l’abri des regards, le tout premier bébé glouton belge pointe enfin le bout de son museau. 

Gloutonne

Un des animaux les plus surprenants d’Europe !

Le glouton est le plus grand représentant des mustélidés, la famille du blaireau et de la fouine. Prédateur du grand nord scandinave, il joue un rôle de charognard fondamental dans la nature. C’est un animal puissant capable de s’attaquer à des animaux bien plus grand que lui comme le renne. Il arrive même à tenir tête à un ours lorsqu’il défend sa nourriture.

Le glouton est une espèce rare et menacée. Il fait l’objet d’un programme d’élevage européen coordonné par l’institution de Nordens Ark en Suède. Cette institution gère la population et organise le placement des nouveaux individus dans les parcs.

A l’heure actuelle, il reste environ 1 300 gloutons en Europe dont 116 animaux répartis dans 45 institutions zoologiques.

En 2015, Valle, en provenance du zoo de Boras en Suède arrivait au Parc Animalier du Domaine des Grottes de Han. Au même moment, Skally nous rejoignait depuis le zoo de Novosibirsk en Russie. Nos deux jeunes gloutons, alors âgés d’un an, faisaient enfin connaissance. Valle et Skally forment un couple hautement important pour la génétique de l’espèce en captivité. Un espace très vaste a été créé afin de respecter les recommandations du coordinateur et de les maintenir ensemble même lors des mises-bas tant espérées.

Il a fallu attendre le 30 mai 2016 pour que le premier accouplement soit observé. Durant trois jours, les deux gloutons ont « consommé leur amour ». La reproduction de ce grand mustélidé est assez particulière. En effet, après la fécondation, l’œuf suspend tout développement jusqu’à la fin de l’automne, on appelle cela une ovo implantation différée. La phase réelle de gestation dure alors environ quarante jours.

Bébé gloutonne

Toute l’équipe du Parc était donc préparée, lorsque le 6 février, Skally ne quitte plus sa tanière. En fin de journée, des petits couinements sont entendus. Une question se pose alors, combien de jeunes pour la première portée de Skally ? Allait-elle s’en occuper correctement ?

Les tous premiers mois sont ceux où les petits sont les plus vulnérables. Il est alors décidé de ne pas intervenir afin de laisser la femelle prendre soin de ses tout premiers jeunes et la ration de nourriture est augmentée et distribuée deux fois par jour.

Il a fallu attendre le 16 mars pour que des membres de l’équipe du Parc puissent entrer dans l’enclos et découvrire une magnifique boule de poils, une petite femelle âgée de 5 semaines et pesant déjà 1,320 kg. Elle avait troqué son pelage blanc de la naissance pour une fourrure gris-brune.

Un seul petit pour une première portée est tout à fait normal et Skally fait preuve d’un instinct maternel très développé.

La jeune femelle devrait atteindre sa taille adulte dès cet automne et rejoindra à sa maturité, d’ici maximum deux ans, un nouveau parc.

Cette année, c’est donc toute une famille de gloutons que l’on pourra admirer au Parc animalier de Han-sur-Lesse, le seul à accueillir cette espèce en Belgique.